img

Atelier gîte à insectes

Pollinisation et insectes auxiliaires
img

Atelier gîte à insectes




Pourquoi fabriquer des gîtes à insectes?
Pour favoriser la présence dans votre jardin ou votre communes d'insectes auxiliaires, amis du jardinier.

Qu'est ce qu'un insecte auxiliaire?

Les Jardins du Cygne vous  proposent d’avoir une meilleure connaissance des insectes auxiliaires qui sont les amis du jardinier.
Les insectes auxiliaires s'installent naturellement dans votre jardin si vous voulez bien les accueillir et vous aident à lutter contre les insectes ravageurs ou parasites.

- Les coccinelles :
Les coccinelles sont les prédateurs naturels des pucerons. Chaque coccinelle mange au moins 50 pucerons par jour. Pour attirer des coccinelles près de son potager, il suffit d'y planter l'achillée et la tanaisie, plantes où elles aiment pondre leurs œufs. L'écorce très rugueuse de certains arbres leur offre un abri où hiverner.

- Les guêpes :
Ce sont des dangereux prédateurs pour la plupart des insectes. Elles complètent souvent leur régime par du nectar, se révélant pollinisatrices occasionnelles. La présence de plantes mellifères les attirera au jardin : camomilles, menthes, verges d'or, fenouil, hysope, tagètes et œillets d'Inde. De mini-guêpes pondent dans les pucerons et les chenilles.

- Les libellules :
Elles comptent parmi les plus dangereux prédateurs des insectes. Elles dévorent chenilles, vers, mites, papillons, cochenilles et tout autre insecte qui auraient le malheur de croiser leur route.

Pourquoi sont-ils les amis du jardinier ?
- Les insectes auxiliaires sont utiles et nécessaires et dispensent le jardinier des traitements phytosanitaires en venant éradiquer les parasites.
- Le principe est de faire appel à la nature en employant les prédateurs naturels pour combattre les ravageurs (c'est la lutte biologique).
- Les parasites sont utiles car ils nourrissent les auxiliaires et sont les maillons indispensables de la chaîne alimentaire.
- La population humaine augmentera encore  durant les prochaines décennies.
- Les milieux naturels indispensables à la survie des espèces risquent de voir leur superficie diminuer.

Comment faire ?

- en construisant des hôtels pour les insectes,
- en aménageant dans son jardin des zones sauvages,
- en implantant des jachères fleuries,
- en associant habilement plantes et légumes,
- en laissant les haies fleurir et fructifier.

Nous pouvons aider et contribuer à maintenir les espèces sur le territoire.
- Si vous voulez fabriquer des hôtels pour les insectes,
- Si vous chercher à adapter vos pratiques au jardin pour favoriser la présence des insectes auxiliaires,
- Si vous souhaitez former le public en ce sens.